^Haut de page

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Bienvenue sur notre site

www.asapac.fr

ASAPAC et moi,

On découvre l'Afrique

Association des Amis du Paysan d'Afrique Centrale

En 2007, l’association française « L’Appel » a contacté l’ASAPAC pour participer à un programme de lutte contre la malnutrition au Tchad proche du Darfour en pleine actualité à ce moment-là. C’est ainsi que l’Association MISOLA a mis l’ASAPAC en contact l’association féminine ISTIFACT sur le secteur de Moissala

 

Objectifs:Fournir deux moulins à meules permettant  la fabrication de farine riche en protéines pour combattre la malnutrition des enfants.                        

Réalisations :

Un projet, présenté à l’Organisation Internationale de La Francophonie, a été financé pour résoudre le problème de la production de poudre de céréale locale mélangée à des légumineuses (mil, soja, arachide). Il a fallu donc ensuite trouver, dans la CEE, le matériel adéquat, constitué de deux moulins à meules entraînés par un moteur diesel, fixés sur un châssis, et les pièces de rechange. Chaque caisse pesant 750 kg, un envoi par conteneur s’est imposé. La demande de financement, adressée une fois de plus, au Conseil Général n’a été acceptée qu’avec beaucoup de réticences. En accord avec les partenaires du projet, l’Appel Cherbourg et l’Appel Essonne, le conteneur a été chargé au hangar de stockage de Wissous. L’installation du projet sur place s’est déroulée normalement dans un bâtiment spécialement construit à cet effet. La farine est conditionnée en petits sacs plastiques, soudés électriquement. Les femmes impliquées dans cette fabrication ont signé une charte d’engagement afin d’assurer une parfaite propreté à cette farine infantile.

 

Résultats : Le projet a été clôturé en 2008 et doit s’autofinancer.

  Broyeur à meule pour obtention farine (mil, arachide, soja)

 

 

 

La liaison téléphonique par satellite avec l’orphelinat « le Bercail » a facilité non seulement la communication concernant le suivi des différents projets,  mais aussi le développement et la création d’autres associations à Batangafo qui ont successivement sollicité l’ASAPAC. C’est ainsi que l’Association des Jeunes de la Cité Aérodrome de Batangafo (AJCAB), composée d’anciens orphelins, a obtenu une presse pour la production de briques destinée à la construction et a été aidée pour leur commercialisation.

Objectifs : Fabriquer et commercialiser des briques de construction tout en réduisant le déboisement du village.

Réalisations :

Le principe de cette presse à forte densité est de presser un mélange composé de terre non végétale, légèrement humide, et de 2% de ciment, sans recours à la cuisson, réduisant ainsi le déboisement. L’Organisation Internationale de la Francophonie (O.I.F.) a répondu favorablement à ce projet. Pour le transport de sa production de briques, l’A.J.C.A.B. a reçu une charrette et une paire de bœufs. Celle-ci sert également à préparer la terre pour la multiplication de semences de paddy sélectionnées en provenance du Cirad de Montpellier. Des membres de l’A.J.C.A.B, qui habitaient en dehors de Batangafo, rencontraient de plus en plus de difficultés à récolter du miel, à cause des abeilles devenues très agressives. L’ASAPAC leur a fourni des équipements de récolte (tenues, enfumoirs), à la condition d’abandonner la méthode ancestrale de récolte par le feu. L’association a même fourni une machine à coudre à un handicapé pour qu’il puisse fabriquer des tenues semblables à celles envoyées de France. Une autre action menée par l’ASAPAC. a été la fourniture à l’association A.JCAB des équipements sportifs complets pour deux équipes de football, dont une féminine. Hélas, là encore, l’insécurité dans cette zone a stoppé tous les efforts entrepris.

Résultats :

Le travail réalisé avec l’AJCAB a permis d’œuvrer au plus près des habitants de Batangafo, en leur donnant une aide dans des domaines variés.