^Haut de page

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Bienvenue sur notre site

www.asapac.fr

ASAPAC et moi,

On découvre l'Afrique

Association des Amis du Paysan d'Afrique Centrale

Comme les autres associations de Batangafo, cette fédération de planteurs s’est adressée à l’ASAPAC pour obtenir un renouvellement des semences d’oignons.Ces mêmes planteurs étaient autrefois de grands producteurs de coton. Après les événements de 1997, la culture du coton, devenue très marginale, a été supplantée par l’oignon comme source de revenus.

Les bords de l’Ouham étant riches en alluvions, on ne pouvait qu’abonder dans ce sens. Encore fallait-il s’assurer que cette demande correspondait à une véritable prise de conscience…

Objectifs :Améliorer le rendement agricole en facilitant la sélection de semences de qualité.

Réalisations :Lors d’une mission sur place, l’ASAPAC a insisté sur le fait que le financement des outils agricoles et semences sélectionnées ne serait possible que si les planteurs étaient réellement prêts à recevoir ces dons et à entreprendre les travaux de préparation des terres pour cette culture. L’enthousiasme du moment ne faisant aucun doute, 18 kgs de graines, pelles, pioches, machettes, arrosoirs et motopompe leur ont donc été remis officiellement.

Résultats :Le projet a bien démarré mais la culture a subi une attaque de criquets. Quelques parties des champs d’oignons ont fait l’objet de vols au moment de la récolte. La commercialisation sur Bangui s’est faite au compte-goutte, en raison des troubles politiques d’une part, mais aussi à cause des barrières de contrôle, en grand nombre sur les routes, où les militaires prélevaient une « taxe » aux planteurs. L’ASAPAC soutient cette association sur Batangafo depuis les années 2000 jusqu’à nos jours.

Motopompe pour l’arrosage mécanisé